4 raisons de dire non si vous voulez avancer

« Non », juste un petit mot de 3 lettres, 3 lettres qui peuvent pourtant être une épreuve pour beaucoup, mais 3 lettres qui ont un impact sur votre relation avec les autres, mais aussi avec vous-même. Or s’opposer, contredire… au risque de fâcher est loin d’être facile.

Pourquoi dire non est-il si difficile ? Parce qu’en ne s’opposant pas on sert l’autre, et c’est un pouvoir auquel on ne veut pas renoncer. La peur des autres (que vont-ils penser ? Il faut que je plaise ») est aussi un autre élément qui peut expliquer cette difficulté. La peur d’être jugé, de blesser, de déplaire, d’être rejeté, est un moteur très puissant. Ainsi, le piège, c’est de penser que dire non, c’est être quelqu’un de méchant, et qu’en disant non, on est désagréable.

Il faut néanmoins se protéger des demandes abusives, pour affirmer son désir, il faut d’abord dire non à tout ce que l’on ne veut plus. Il est parfois nécessaires de savoir poser des limites et de ne pas céder à la manipulation ni au chantage affectif. Il ne s’agit pas d’être une personne égoïste qui n’accorde pas la moindre importance aux besoins des autres, mais de trouver un équilibre entre deux extrêmes : toujours dire oui, et toujours dire non. En effet, les droits des autres sont aussi importants que les nôtres, de ce fait il faut tenter d’être assertif et de savoir quand il faut dire non et quand, dire le contraire et accepter de faire ce que nous demandent les autres.

Mais tout d’abord, il faut savoir dire non. Cela va peut être difficile puisque c’est dans notre nature même de dire non aux autres. Effectivement, en grandissant, on nous a appris qu’il n’est pas convenable de faire passer ses besoins avant ceux des autres. Les croyances sont installées. Or, comme on disait apprendre à dire non, poser ses limites sont des étapes nécessaires sur le travail personnel à faire quand on souhaite se positionner face à l’autre et s’affirmer avec justesse. C’est pour cela qu’on vous a préparé ses 4 raisons qui vont peut-être vous aider à comprendre l’importance de dire non si vous voulez veut avancer.

1. C’est une forme de respect pour les autres, et pour soi-même

Vous ne l’avez peut-être jamais vu ainsi, mais dire non est aussi une forme de respect pour les autres, et pour soi-même. En effet, plutôt que les « oui, mais … » et « je ne suis pas sûr, peut-être que… », qui créent une confusion (on ne sait pas si c’est un oui ou un non), il est conseillé d’opposer un non clair qui mettra fin à la question.

2. En disant non, vous montrez que vous savez ce que vous voulez

En effet, dire oui, accepter quelque chose à contrecœur, allant à l’encontre de vos convictions, n’est pas vraiment une si bonne idée que cela. C’est prendre le risque de vous porter préjudice et d’envenimer vos rapports aux autres. C’est pourquoi, on vous conseille de vous demander avant tout de ce que vous voulez vraiment. Vous pouvez poser cette question à vous-même à chaque fois que vous avez besoin de répondre.

3. Dire non, c’est affirmer sa position

N’avez-vous jamais été confronté à une personne qui ne comprend pas qu’on lui refuse quelque chose ? Ce genre de personne insiste, supplie, revienne sans cesse à la charge et ne laisse jamais tomber que si vous allez dire oui. Certes, il se peut que quand la personne insiste, vous avez envie d’accepter sa demande pour qu’il s’arrête, mais ce n’est pas du tout une bonne solution: vous devez vraiment être ferme, vous devez lui montrer que si c’est un non, ce sera vraiment un non jusqu’à la fin. Si vous sentez que vous allez franchir, remémorez-vous la raison pour laquelle vous aviez refusé au départ et maintenir votre non.

4. Dire non à une chose, c’est aussi dire oui à une autre

Et oui, c’est plutôt logique. En disant non à quelque chose, vous aurez du temps et de l’énergie pour d’autres activités qui peuvent être plus positives et constructives pour vous.  En effet, que ce soit travail, vie de famille, vie sociale, loisirs que l’on fait pour soi… nos vies sont de plus en plus chargées, avec un risque de « burn out », un phénomène de plus en plus caractéristique de notre société du 21ème siècle.

Alors, si jamais vous ne savez pas dire non, cela va retomber tôt ou tard sur vous-même.  Il faut alors savoir prioriser et dire non quand il faut le dire. Vous pouvez peut être dire non du genre : non à travailler le week-end, non à travailler le soir,…

 

Conclusion :

Bref, voilà pourquoi il faut savoir dire non si l’on veut avancer. Ce ne sera peut-être pas aussi facile que cela, surtout si c’est déjà devenu une habitude pour vous, mais si vous n’oubliez pas ces 4 raisons, on est sûr que maintenant vous allez réfléchir avant de dire oui. Attention quand même à ne pas tomber dans l’excès inverse : celui de dire non tout le temps. Et puis, faites attention à la manière dont vous allez dire non. En effet, il convient de rester poli même dans la formulation de votre refus. Savez-vous comment faire ?

Leave a Comment