3 astuces pour combattre le doute et l’incertitude

[Article-résumé créé à partir de l’épisode 0008 du podcast Leaders d’Exception animé par Dominic Sicotte (http://dominicsicotte.com/podcast)]

De façon générale, la plupart des gens doutent beaucoup de plusieurs choses : l’amour des autres, la compétence personnelle, la capacité à faire quelque chose, la critique et le regard des autres, l’apparence physique, etc. Malheureusement, ce doute ou cette incertitude ont tendance à réveiller en vous les peurs et à entamer votre confiance en vous-même. Pire, ça vous empêche d’avancer, de vous lancer dans un projet, de poser une action… Des solutions pour surmonter votre doute ou votre incertitude, il en existe. Certaines, bien qu’elles soient efficaces, sont peu connues parce qu’elles sortent totalement du champ des solutions pour vaincre son incertitude. En voici 3 qui vous aideront à coup sûr.

Remplacez vos attentes par des actions

Lorsque vous avez un but ou un projet, vous avez certainement des attentes sur le résultat final. En règle générale, c’est sur la nature du résultat que de nombreuses personnes doutent, se demandant si elles arriveront vraiment à l’obtenir.

Si c’est votre cas, vous devriez savoir que la façon dont ce résultat sera produit et sa nature ne dépendent pas de vous. Aussi, si vous avez des doutes quant à l’occurrence de ce résultat, au lieu de vous laisser envahir par l’incertitude, posez plutôt des actions en faveur d’un résultat favorable.

Seule l’action peut dissiper votre doute, car si vous n’essayez pas, vous ne saurez jamais si vous auriez été capable d’atteindre cet objectif. De cette façon, même si vous n’atteignez pas votre but, être dans l’action vous ouvrira le champ d’autres opportunités insoupçonnées.

Ayez au moins 3 objectifs au lieu d’un

Avoir 3 perspectives est beaucoup plus rassurant que d’en avoir une seule. Ça ouvre en effet le champ des perspectives et vous permet d’être moins dans le doute. Aussi, en plus de votre principal objectif, fixez-en deux autres, l’un au-dessus et l’autre un cran en dessous.

L’avantage avec le fait d’avoir au moins 3 objectifs est de vous permettre de relativiser. Réussir à atteindre un objectif plus élevé que celui que vous vous étiez fixé à la base ne fera que relever votre estime de vous-même.

Par contre, si vous n’atteignez pas exactement l’objectif que vous vous êtes fixé, cela vous permettra de ne pas vous décourager. Si vous arrivez à atteindre au moins l’objectif en dessous, savoir que vous pouvez arriver aussi prêt du but vous boostera davantage à redoubler d’effort. Cela pourrait même vous amener à reconsidérer votre objectif principal à la baisse ou à la hausse.

Mettez par écrit les conséquences d’un échec et d’une réussite

S’il y a une chose qui est vraie, c’est que lorsque vous vous engagez dans l’action, deux résultats peuvent être obtenus. Vous pourrez soit réussir, soit échouer et c’est justement la perspective de l’échec qui en effraie plus d’un.

Avoir donc une idée de tout ce qui peut vous arriver de pire si vous échouez dans l’action qui suscite du doute en vous est la meilleure façon de prendre la mesure de la situation. En règle générale, vous aboutirez à la conclusion que les conséquences de votre échec sont totalement irrationnelles et extérieures à vous.

Il faudra ensuite être attentif aux émotions que cela éveille en vous. Si la perspective d’un échec et de ses conséquences ne suscite pas en vous, outre mesure, des sentiments négatifs, alors il convient de vous demander d’où vous vient votre incertitude. La question cruciale à cet instant est en effet de savoir pourquoi hésiter à agir si, en réalité, la perspective d’un échec n’est pas synonyme de catastrophe.

L’exercice vaut également pour tous les avantages dont vous bénéficierez si vous réussissez cette action. Si vous pouvez ressentir des choses aussi profondes, alors que vous n’êtes pas encore passés à l’action, imaginez ce que ça sera lorsque vous vous serez vraiment lancé. Savoir que vous ne ressentirez jamais cette émotion décuplée parce que vous n’avez pas le cran de surmonter votre doute et votre incertitude devrait vous booster.

De la même façon, vous vous rendrez compte que l’émotion ressentie avec le meilleur est toujours supérieure à celle ressentie avec le pire. Si tel est le cas, vous avez donc plus de raisons de surmonter votre incertitude que de vous laisser paralyser par elle.

Petite astuce

L’incertitude peut également provenir de la prochaine action que vous devez poser. Si c’est le cas, vous avez besoin de savoir que l’action posée vers un but ne vous définit pas ni si ça fonctionne ni si ça échoue. Ce qui vous définit, c’est votre intention, votre personne ainsi que l’atteinte de votre objectif. L’action vous permet simplement d’avancer vers votre objectif.

Si votre objectif est d’atteindre le sommet de la montagne, le plus important n’est certainement pas la façon dont vous vous y prenez pour y parvenir. Que vous contourniez les roches de cette montagne, ou que vous montiez par-dessus, l’essentiel est d’arriver à bon port.

Bonne journée !

Dominic, coach certifié en mindset et intelligence émotionnelle

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.