4 conseils pour se relever d’une défaite cuisante

« Cet article fut créé à partir de l’épisode 12 du podcast Leaders d’Exception »
Personne n’est à l’abri d’une défaite, que ce soit une défaite amoureuse, financière, entrepreneuriale, personnelle… Savoir qu’aucune sphère de la vie n’est épargnée par une défaite ne rend pas la situation moins difficile à surmonter. Alors qu’il faut songer à se remettre sur pied, la plupart des gens se replient plutôt sur eux-mêmes. Ils ont peur de recommencer parce qu’ils sont marqués négativement et qu’ils ont peur d’échouer à nouveau. Si vous êtes dans un tel état d’esprit, alors il vous manque un ingrédient essentiel : avoir un mindset positif. Adopter la bonne attitude mentale est la clé pour vous relever d’une défaite cuisante. Voici 4 conseils pour atteindre cet état d’esprit.

Être bien entouré

Lorsque vous venez de vivre une défaite, vous replier sur vous est la pire des choses que vous puissiez faire. Vous retrouvez seul, à ruminer ce qui s’est passé, ne vous aidera en aucune façon à vous relever.

La meilleure attitude, lorsque vous êtes abattu, est de vous faire entourer. Cela peut être par un membre de votre famille, d’un ami… L’idéal est de vous confier à des personnes avec qui vous n’avez pas d’attaches personnelles ou professionnelles.

Un mentor ou un coach par exemple vous jugeront moins et seront plus enclins à vous prodiguer des conseils. Ils ne chercheront pas à savoir qui a eu tort et qui a eu raison dans l’histoire. Leur objectif principal sera de vous accompagner dans ces moments difficiles.

Surtout, n’attendez pas que cette aide vienne à vous. Allez la chercher vous-même. Vous vous surprendrez à relativiser beaucoup plus facilement la défaite.

Faire le débriefing

L’intervention d’un mentor agira comme un effet miroir qui vous permettra d’avoir un regard d’ensemble sur la situation. « Voir la forêt et non l’arbre », c’est de cela dont vous avez besoin pour faire face à votre défaite.

Faire face à la réalité, sans faire la distinction entre le bon et le mauvais, vous permettra d’aboutir plus facilement à un exercice de débriefing de la situation. C’est le meilleur moyen de savoir et de comprendre ce qui n’a pas marché.

Il y a, en effet, forcément un moment où vous aviez mal fait quelque chose : une mauvaise communication, un produit inadapté au public cible, un tarif trop élevé, etc. C’est le moment de crever et, par-dessus tout, c’est le moment de tirer des leçons, car « celui qui échoue a quelque chose de plus que celui qui n’a jamais connu l’échec ». Vous acquérez de l’expérience. En tirant des leçons constructives de votre défaite, vous pourrez rebondir plus aisément.

Se relever tout de suite

L’une des images qui illustrent le plus ce conseil est celle d’une chute à vélo. Lorsque vous tombez d’un vélo, vous ne restez certainement pas à terre, à vous plaindre de votre situation. Votre premier réflexe, dans ce cas, est plutôt de vous relever rapidement et de continuer votre course.

Transposez simplement ce réflexe à votre situation actuelle. Ça vous évite de laisser la peur et le doute vous envahir et vous empêcher d’agir, d’être dans l’action, qu’il s’agisse d’une action renouvelée, nouvelle ou d’une version améliorée de ce que vous aviez fait auparavant.

Le meilleur exemple dans le domaine est bien évidemment Albert Einstein. Son entêtement à se relever à chaque fois qu’il butait contre une défaite lui valut de découvrir, seulement quelques jours avant un autre scientifique, la théorie de la relativité. Grâce à cela, il est reconnu aujourd’hui comme un précurseur en la matière.

Changer votre vision de la défaite

Dans l’imaginaire collectif, la défaite a une connotation négative. Cette façon de voir les choses est totalement contreproductive. C’est pour cette raison qu’il est important que vous l’enleviez de votre mindset. Cela n’a rien d’aisé, surtout lorsqu’on considère que la société punit généralement ceux qui échouent, en les stigmatisant.

Gardez en tête que la défaite fait partie intégrante de la vie, au même titre que la nature ou les animaux. Vous devez plutôt la voir comme toutes les imperfections d’une montagne : les crevasses, les racines, les arbres. Ce sont à ces imperfections que vous pourrez vous accrocher pour gravir la montagne. Imaginez-vous devoir gravir une montagne lisse. Il est évident qu’il vous sera impossible d’atteindre le sommet.

Aussi, pour atteindre le succès, il vous faut ces racines, ces roches, ces arbres, car ils vous permettent d’appuyer votre pied pour aller plus haut. Une défaite est donc une opportunité incroyable à travers laquelle vous devriez apprendre à passer pour atteindre le plein succès.

Par contre, il n’est pas question de légitimer l’échec et de croire qu’il est nécessaire pour grandir et réussir. L’exercice ici a seulement pour but de préparer votre état d’esprit à mieux gérer une défaite lorsqu’elle survient et à en tirer le meilleur. Cette préparation conditionne en effet votre réaction face à l’échec et il est donc plus facile de rebondir.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.