Comment faire face à la critique ?

(article-résumé créé à partir de l’épisode 0006 du podcast Leaders d’Exception animé par Dominic Sicotte [http://dominicsicotte.com/podcast])

La critique est un exercice d’humilité. C’est pour cette raison que lorsque vous en êtes victimes, la pire des choses à faire est de vous défendre de ne pas être comme l’on vous décrit. Si ce réflexe est à bannir, c’est parce qu’il vous entraîne dans une spirale déprimante et stressante qui vous empêche de réfléchir sans recourir à votre cortex préfrontal.

Or, c’est cette partie du cerveau qui s’occupe du raisonnement. Sans elle, votre jugement s’en trouve totalement biaisé et vous n’êtes plus crédibles. Par conséquent, lorsque vous êtes critiqué, votre raisonnement n’est pas le meilleur. Autant éviter d’essayer de vous justifier.

Faire face à la critique, c’est faire en sorte qu’elle soit constructive en tout temps. Voilà un exercice des plus complexes que vous êtes appelé à faire si vous espérez passer à autre chose facilement lorsque vous êtes victime de la critique. Pour être capable de passer au-dessus, vous devez prendre en compte les conseils que voici.

Remerciez la personne qui vous critique

Lorsque vous faites l’objet d’une critique, prenez toujours le temps de remercier la personne qui vous a critiqué, car sans le savoir, elle est devenue le plus grand ambassadeur de votre projet.

En réalité, la critique attire votre attention sur ce point et, de fait, vous pousse à vous remettre en cause, même si à l’origine, elle n’a pas été faite dans ce sens. En effet, il est important de retenir que tout le monde ne fait pas des critiques constructives. Il existe en fait 3 sortes de critiques :

  • La critique analytique qui n’a pas un but constructif, mais qui sert simplement à déconstruire un fait, un trait de caractère ;
  • La critique dite du troll qui est toujours négative que l’objet de la critique soit positif ou négatif, simplement pour déstabiliser ;
  • La critique émotive qui n’est pas objective. L’émotion étant subjective, la nature de la critique change au gré de l’émotion du moment.

Dans chacun de ces cas, la critique est faite sur la base des points de référence de la personne qui l’émet : ce qu’elle vit, ce qu’elle entend, ce qu’elle voit, ce qu’elle a ou encore ce qu’elle sent. Pour en tirer le meilleur, vous devez faire la part entre l’aspect subjectif et l’aspect objectif de la critique. Pour ce faire, il est important de faire preuve d’humilité.

Faites preuve d’humilité

Dans la grande majorité des cas, une critique n’a absolument rien de personnel. Elle n’est pas formulée pour vous faire croire que vous êtes incompétent, nul, mauvais. Autrement dit, elle ne vous définit pas. Une fois que vous avez intégré cette donnée, il est beaucoup plus facile de prendre la critique de façon relax.

Si vous prenez la critique au premier degré, telle qu’elle a été formulée, vous risquez de tomber dans l’ostentatoire. Croire que personne n’a rien à vous apprendre est une grossière erreur qui peut vous coûter très cher.

En ne faisant pas preuve d’humilité, vous passez à côté de l’opportunité de porter votre projet à un tout autre niveau. Ce manque d’humilité vous empêchera d’évoluer et de faire grandir votre projet.

Faire preuve d’humilité ne doit pas être assimilé à une autoflagellation. Accepter toujours la critique de façon humble devrait vous permettre de mieux prendre du recul et voir la critique sous un tout autre angle.

Prenez du recul par rapport à la critique

Prendre du recul par rapport à la critique qui vous est faite vous permet de voir s’il n’y a pas une part de vérité dans ce qui vous est reproché. La question à vous poser dans ce cas est de savoir si cette critique n’est pas réellement un point faible dans votre personnalité ou dans votre projet qui mérite d’être amélioré.

Il se peut que la personne qui l’émet la critique ait raison et que sa critique, prise de façon objective, puisse vous permettre d’avancer sur votre projet. Lorsque vous prenez les choses de cette façon, une critique qui vous est faite peut se transformer en chose positive.

Ainsi, si vous produisez du contenu, c’est l’occasion de vous servir de cette critique pour faire votre prochain épisode de podcast, votre prochaine vidéo ou votre prochain article.

Passez à autre chose

Quoi qu’on dise, il y a des critiques qui passent mal, aussi constructives soient-elles. Si c’est aussi compliqué, c’est parce qu’elle touche directement à votre égo, dans la plupart des cas. La pilule est donc très difficile à avaler.

Rester figé sur cet aspect peu flatteur de la critique est la pire des choses à faire. Vous devez tout simplement passer à autre chose. Autrement dit, « essuyez-vous et jetez le papier ». S’il est clair que vous ne gardez pas le papier avec lequel vous vous essuyez, ça vaut pour la critique. Une fois que vous en avez tiré le meilleur, débarrassez-vous du reste et ne revenez pas en arrière.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.