Pourquoi ne faut-il pas se définir par ses actions ?

(Cet article fut créé à partir de l’épisode 0056 du podcast « Leaders d’Exception » animé par Dominic Sicotte)

Trop personnes ont pris l’habitude, la mauvaise habitude à conditionner leur identité, leur confiance et même leur estime de soi dans quelque chose qu’elles souhaitent faire. Ce qui les amène à se culpabiliser, voire à s’auto flageller alors qu’elles auraient simplement du se concentrer uniquement sur l’action.

En règle générale, l’action est toujours la plus importante, parce que c’est elle qui cache le pourquoi. C’est le  fait d’être capable de trouver la bonne  motivation, car, en réalité, il n’y a que l’action qui compte.

Trouver le bon « pourquoi »

Généralement, lorsqu’une personne qui n’a pas réussi à perdre du poids après avoir pris une résolution, elle pense qu’elle est faite pour échouer ou pour ne pas réussir, au lieu de chercher à comprendre pourquoi elle n’y est pas arrivée,

Or, dans le fond, le véritable problème réside dans le fait qu’elle n’a probablement pas posé la bonne action qui lui aurait permis d’aboutir au résultat escompté.

De cela, il faut retenir que ce n’est pas parce que vous ne posez pas la bonne action dans une situation précise que votre personnalité est différente. Cela ne fait pas de vous une personne lâche ou sans caractère. Il vous faut encore trouver le bon « pourquoi » de la décision que vous aviez prise.

Si vous vous engagez dans un processus de perte de poids parce que votre entourage, un ami, un médecin ou une connaissance vous a fait une remarque sur votre poids, c’est voué à l’échec. Il est important de trouver la motivation intrinsèque, la raison du pourquoi il faut perdre du poids.

Mon expérience de prise de poids

A un moment donné de ma vie, je pesais 250 livres, soit 113 kg. A l’une de mes consultations chez mon médecin, il m’a révélé que j’étais un obèse morbide. Lorsque vous entendez deux mots aussi négatifs utilisés ensemble dans la même phrase, ça alerte autant que ça motive à perdre du poids.

Toutefois, est-ce au fond la bonne motivation ? Est-ce la raison du pourquoi vous devriez absolument perdre du poids ? La réponse est non. Si j’avais fait de ce diagnostic, qui pourtant engageait mon pronostic vital, ma motivation, au bout de deux ou trois séances de sport, j’aurais lâché prise, au point de ne même plus me souvenir de la raison pour laquelle je me donnais autant de mal.

Ayant compris cela, j’ai plutôt procédé en cherchant mon « pourquoi » de perdre au moins 100 livres (45 kg) de façon intrinsèque. Ma force, je l’ai puisé dans mes défis de santé, parce que mon état se dégradait à mesure que les maladies se multipliaient.

Passer à la phase d’actions

Lorsque vous êtes face à un diagnostic que des soucis de santé exacerbent, vous prenez conscience qu’il faut que vous agissiez au plus vite. Le déclic m’est venu le jour où je me suis pesé à 290 livres (131,5 kg).

J’aurai pu simplement me dire comme motivation que je ne voulais pas franchir la barre des 300 livres. Cependant, j’ai alors pensé à mes jeunes enfants (mes 4 filles) derrière qui j’avais l’habitude de courir ; chose qui m’est devenu impossible du fait de l’essoufflement et des douleurs aux genoux. Ça a été la raison de mon pourquoi.

Je voulais être capable de me pencher pour prendre mes enfants dans mes bras, de leur courir après ou pouvoir jouer avec elles dans l’eau ou au ballon ; toutes choses qui étaient devenus difficiles en raison de mon surpoids.

La perspective de mourir prématurément était devenue une motivation suffisante pour me faire perdre du poids. En effet, je courais un grand risque de crise cardiaque. J’ai pu m’en servir comme motivation intrinsèque. C’est ce qui m’a permis de passer à l’action et de perdre les 100 livres sans lâcher.

Ce que vous devriez retenir

Cette belle expérience nous mène à une conclusion. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas pu lancer votre projet d’entrepreneuriat ou votre projet de réseautage au moment où vous voulez ou de la façon que vous voulez que vous êtes un mauvais entrepreneur.

Il vous faut simplement trouver la raison intrinsèque en répondant à la question : pourquoi voulez-vous êtes entrepreneur ? Pesez toujours le pour et le contre et demandez-vous par exemple ce que vous gagnez à être entrepreneur ou ce qui vous arrivera si vous n’êtes pas entrepreneur dans 1an.

Allez chercher les raisons de votre pourquoi intrinsèque et résumez-les dans deux colonnes, l’une positive et l’autre négative. Si vous avez plus de points positifs que négatifs et que ces points positifs viennent vraiment de votre for intérieur, alors, réaliser votre projet est beaucoup plus facile que vous l’imaginez.

Gardez tout de même à l’esprit qu’il n’y a que les actions en jeu. Les actions ne définissent ni  votre personnalité, ni votre personne. Si vous échouez, ça ne fait pas de vous un perdant.

L’action entreprise a échoué pour une raison. Il suffit de trouver laquelle, de la corriger et de réessayer. Etre constamment dans l’action sans se définir par rapport à elle est la meilleure façon d’avancer et d’arriver au grand succès.

 

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.